Les meilleures agences Web en 2023, par spécialité

Par

Rémi Kerhoas

Avec l’accélération récente du digital (notamment suite aux confinements), la demande pour des services Web et digitaux s’est massivement accrue. Conséquence normale : le nombre de prestataires a explosé.

Bref, il peut être facile de se perdre dans toutes ces offres. On vous propose donc notre liste, toute subjective, des meilleures agences Web. C’est parti !

Agence Web ou digitale ? Clarifiez votre besoin !

Si le terme d’agence Web est très utilisé, il revêt de nombreuses significations. Pour certains, il s’agit de services de développement. Pour d’autres, on voudra parler d’agences digitales (type acquisition de trafic notamment).

Bonne nouvelle : dans le doute, nous allons couvrir ces deux aspects aujourd’hui ! 😸

Et d’ailleurs, on notera que les deux vont de pair. Qui construit un site Web (ou une application mobile) pour ensuite la laisser en jachère sans visiteurs ou utilisateurs ? Et inversement, pour bien convertir ses visiteurs / utilisateurs, on doit souvent itérer sur son site Web / son application mobile.

La quasi-totalité du temps, il conviendra donc d’envisager les deux types d’agences sous la même enseigne : créer un produit (disons un site) et trouver les consommateurs (l’acquisition de trafic).

Maintenant que l’on est au clair sur ces sujets, identifions les bons candidats :

Comment identifier la bonne agence Web ?

Au moment de choisir un partenaire business, il convient tout d’abord de s’assurer que l’on est aligné. Sans comparer à une relation amoureuse, il est vital de s’assurer que les objectifs de chacun sont compatibles.

Vous n’allez pas voir une agence de développement Web spécialisée dans les gros projets Drupal si vous souhaitez construire un petit site eCommerce sur Shopify ? Bon ben ici c’est la même chose !

Typiquement, j’ai vu de nombreux petits clients (rien de péjoratif, juste une évaluation de leurs budgets média) dépités d’une collaboration avec une agence monstrueuse type Publicis. Et en réalité, c’était très prévisible : si votre prestataire est (beaucoup) plus gros que vous, vous faites probablement fausse route.

Dans le même genre, il est vital de comprendre votre besoin : est-il opérationnel ou orienté conseil ?

Je connais pléthore d’agences qui font des présentations Powerpoint toute la journée mais ne savent pas faire les choses car elles n’ont aucune connaissance du fonctionnement de tel ou tel moteur.

En fonction de votre position, vous chercherez l’un ou (et ?) l’autre. Attention donc à poser les bonnes questions :

  • Où se situe la production ? Dans l’agence Web ou externalisée ?
  • En plus de la production, est-ce que l’agence a une dimension conseil / stratégique ?
  • Si les deux sont présents, où s’arrêtent les prestations ?

Enfin, il conviendra d’évaluer le périmètre de votre agence Web : est-elle généraliste ou spécialiste ? Pas forcément facile à déterminer quand on n’y connaît rien, je vous donne donc quelques pistes : c’est un point vital.

Agence Web généraliste ou spécialiste ?

Ici, on rentre dans un sujet plus complexe : prenons un exemple. Celui d’un eCommerçant spécialisé dans la vente de cartes cadeaux en ligne.

Disons que ses produits sont centrés sur les voyages : hôtels, trains, avions, etc. Enfin, disons que cette entreprise est relativement petite (moins de 30 employés) avec “seulement” deux employés pour le marketing : site Web, community management, publicité, etc. Sacrée charge !

L’objectif de notre eCommerçant : améliorer sa notoriété pour, in fine, générer plus de ventes. Deux possibilités s’offre à eux :

Quantads (complètement choisi au hasard 😅), une agence spécialisée dans le “performance marketing”. Autrement dit, acquérir des clients / utilisateurs, via des canaux d’acquisition payants (type Google Ads, Facebook Ads, etc.). Brief type : “générez un chiffre d’affaires de 10M€ en 2023 avec un ROAS de 400%”.

Maintenant, prenons l’exemple de Publicis (je fais volontairement le grand écart). Le 3e groupe mondial de communication “accompagne ses clients, dans la transformation digitale de leurs activités partout dans le monde”.

On est clairement sur une agence très généraliste. On la reconnaît notamment à sa description très générique de ses compétences et son angle d’attaque directement international.

Choisir entre l’une et l’autre, dans le cadre de cet exemple, est très simple : il faudrait être fou pour aller voir Publicis. Ceci dit, comment identifier la bonne agence spécialisée ? De quelles compétences notre eCommerçant a besoin ? Du SEO, du SEA, du Facebook Ads, de l’emailing, etc. ?

Pour cela, il faudra naturellement se renseigner un minimum sur les leviers d’acquisition… et avoir une compréhension stratégique des enjeux marketing.

Typiquement, si c’est vous êtes dans le cas de notre eCommerçant, vous pouvez en apprendre plus avec nos articles :

Quel brief pour une agence Web ?

OK, vous faites maintenant la différence entre tous les types d’agences Web qui existent. Mieux, vous savez identifier la bonne agence pour vous, selon votre structure et vos besoins.

Et maintenant ? Il vous faut briefer l’agence. Là encore, j’ai malheureusement trop l’habitude de voir des clients arriver… sans brief ! 😥

Par où commencer ? Facile : votre objectif doit être votre étoile du Nord.

Mais attention, ne faites pas l’erreur de mélanger tous les objectifs possibles ! Par exemple, notoriété et performance ne vont pas (complètement) de pair.

Augmenter la notoriété d’un client revient à toucher un maximum de monde et imprimer un message.

Développer les ventes, c’est autre chose : on se focalise d’abord sur les meilleurs prospects et on les fait passer à l’action aussi vite que possible.

Après cela, le reste doit découler logiquement de votre activité. Et selon l’agence et ses prestations, les briefs varient énormément. Pour vous aider, je vous propose un modèle de brief marketing basique :

  • Objectif. Exemple : générer un  maximum de ventes avec un ROAS de 400% minimum  
  • Budget. Exemple : illimité tant  que le ROAS est supérieur à 400%  
  • Date de début (et de fin, le cas échéant). Exemple : ASAP,  campagnes en fil rouge  
  • Produit  / Services à promouvoir. Exemple : chaussures pour femmes  
  • Cibles marketing. Exemple : femmes CSP-,  plutôt en province, entre 18 et 98 ans  
  • Assets marketing disponibles. Exemple : images et flux produit  
  • URL. Exemple : www.quantads.fr  

Vous noterez que ce n’est pas bien sorcier… mais cela a le mérite de cadrer les choses et de montrer à l’agence que vous savez ce que vous voulez. Sans non plus aller trop loin et “forcer la main” dans telle ou telle direction.

Car c’est l’erreur inverse que l’on voit souvent : un client arrive avec un brief trop détaillé. Typiquement, ces briefs comprennent déjà la recommandation.

Pourquoi est-ce une erreur ? Normalement, si vous allez voir une agence, c’est notamment pour son expertise. Donc lui imposer la solution est (souvent) dommage car l’agence aurait pû proposer des pistes que vous n’aviez pas envisagées.

Comment évaluer une réponse à appel d’offre ?

Une fois ce brief envoyé, les agences sollicitées vont normalement répondre à votre appel d’offre. C’est là que cela se corse : comment choisir la meilleure agence ? Honnêtement, je pense qu’il faut être humainement critique et savoir laisser de côté la technique parfois.

Car oui, c’est bien le problème : la plupart du temps, si vous allez voir une agence Web, c’est que vous n’êtes pas suffisamment compétent pour le faire vous même. Alors comment juger les réponses de ces agences Web ?

Sans mentir, j’ai vu passer des audits tellement mensongers que c'en était honteux ! Je ne nommerais pas l’agence Web qui a fait ça mais sur 82 slides d’audit, 82 présentaient des données et des conclusions erronées.

Je ne veux pas sombrer dans le complotisme en disant cela mais être réaliste : ces documents sont établis à des fins commerciales. Alors restez critiques : si vous avez déjà suivi mes conseils plus haut sur comment choisir son agence, vous devriez déjà éviter les grosses erreurs.

Ceci dit, voici quelques points d’attention supplémentaires :

1/ Savez-vous exactement qui s’occupera de votre projet ? Et que vaut le profil LinkedIn de cette personne ?

2/ Est-ce que la méthodologie de travail et de communication est clairement expliquée ? Y a-t-il un suivi efficace de prévu ?

3/ Est-ce que le discours est trop conventionnel ? Comprendre, vous sentez-vous challengés par le prestataire ? Rappelez-vous : vous n’êtes pas technique. Donc si l’agence technique ne vous dit que ce que vous voulez entendre, c’est probablement du bullsh**.

Voici un exemple simple issu du domaine de l’acquisition : les campagnes PerformanceMax chez Google Ads. Il s’agit d’une typologie de campagne demandant beaucoup de données. C’est donc très adapté aux gros annonceurs. Si on vous recommande cette campagne “parce que Google l’a dit”, soyez critique : on vous vend de la soupe.

Bref, maintenant que vous avez les clefs de compréhension, voici notre liste des meilleures agences Web, par spécialité :

Les meilleures agences Web en 2023, par spécialité

Si vous avez bien lu le reste de cet article, vous vous doutez que je ne vais pas vous donner les noms des grosses agences qui ont pignon sur rue. En effet, j’imagine que si vous aviez le budget pour aller voir de telles agences, vous ne chercheriez pas quelle est la meilleure agence Web.

Par conséquent, voici les agences Web qui, selon nous, font bouger les lignes dans le bon sens :

Si vous êtes à la recherche d’une agence d’acquisition portée sur la data (Google Ads, Facebook Ads, etc.), alors n’allez pas plus loin : Quantads est l’agence qu’il vous faut. Forte de plus de 50M€ d’achat média et ayant exercé avec succès dans le eCommerce (Notshy, La Redoute) comme dans le B2B (Dassault Systèmes, Ricoh), vous serez sûrs de performer !

Si maintenant vous cherchez une agence pour développer votre application mobile, vous devez absolument contacter Openium (demandez Hugues de ma part). Du conseil à la conception d’applications mobiles natives iOS et Android, ils ont réalisé de véritables pépites pour Michelin, EDF, la ville de Saint Etienne et plus encore.

Pour ce qui est du développement Web (et bien plus !), nous sommes absolument fans de 1080Web (vous pouvez contacter Eric de ma part). Comme tout bon cordonnier, leur site ne représente pas leurs compétences. Allez plutôt regarder leurs créations : Popframe notamment.

Concernant le conseil digital, on ne peut que vous recommander Okuden (allez voir Aurélien de ma part). Leur approche ? Constituer un écosystème favorable à l’accélération et à la transformation en s’appuyant sur une expertise sectorielle forte, un réseau de partenaires et une réelle maîtrise technologique. Leurs clients : Axa, Renault, Generali, etc.

Enfin, disons que vous recherchez une agence généraliste, je vous conseille les très bons (et sympas) Puppets. Ils sauront vous accompagner sur tous les fronts et faire appel aux bons spécialistes en retour. Vous pouvez contacter Maxime directement.

Et maintenant ?

Comment, vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez ? Zut alors, je pensais sincèrement avoir fourni toutes les billes pour ça. Contactez-nous et on décryptera tout ça ensemble !

Les dernières actus

Le blog

Search Engine Advertising

Est-t-il légal de se positionner sur la marque d’un concurrent sur Google Ads ?

Programmatique

La guerre du streaming : après Microsoft et Netflix, Google noue un partenariat avec Disney+

Search Engine Advertising

Opinion : quand l'IA prime sur la clarté, les annonceurs doivent s'interroger