Choisir une agence Google Ads & SEA : les 6 erreurs à éviter !

Par

Rémi Kerhoas

La plupart du temps, on choisit de travailler avec une agence car on ne possède pas l’expertise en interne (ou seulement partiellement). Conséquence logique, au moment de choisir son agence Google Ads, comment savoir ce qui est important ?

Voici les plus grosses erreurs que nos propres clients ont commises précédemment… Chaud devant !

Confondre grosse agence SEA et services premium

Cette erreur est sans doute le plus grand classique. Et même si ça va sans dire… ça va mieux en le disant.

L’erreur à éviter : je ne compte pas le nombre de clients qui ont peur de travailler avec des prestataires qui n’ont pas pignon sur rue. Et je comprends très bien cette peur : après tout, si on n’y connaît pas grand chose, autant aller vers le plus rassurant. N’est-ce pas ? Et bien par forcément.

Le biais : ici, il faut bien comprendre qu’une agence n’est pas une machine. Quand vous travaillez avec une agence, vous décidez de travailler avec des êtres humains, pas des logiciels (en tout cas pas uniquement). Donc le niveau de service variera en fonction du profil. Si l’agence fait bien un bon boulot, cette variation sera minime ceci dit. Mais dans tous les cas, elle adaptera son niveau de service si vous vous appelez “Uber au budget faramineux” (versus “Michel du coin de la rue”).

La solution : je vous livre trois astuces

  • Renseignez-vous sur les profils qui vous accompagneront chez votre agence SEA. Typiquement, si le profil senior n’est là que pour la vente… ce n’est pas bon signe du tout !
  • Dans le même état d’esprit, si votre budget est petit par rapport à la taille de l’agence SEA… vous faites très certainement fausse route. C’est facile à estimer : si les logos et cas clients affichés sur le site de l’agence sont 100% des grands comptes… il faudra avoir un sacré budget pour travailler avec les meilleures profils de l’agence.
  • Une agence doit rester un prestataire : si elle a plus d’employés que vous, c’est à priori négatif. Comme pour les astuces ci-dessus, ce n’est pas noir et blanc… mais gardez un oeil ouvert !

S’en remettre aveuglément aux certifications Google Ads Partner & consort

L’erreur à éviter : dans le même état d’esprit que pour l’erreur précédente, on voit souvent des prospects nous demander nos certifications (pour info, notre certification Google Ads Partner est disponible ici). Comme si le simple fait d’avoir une certification assurait des compétences SEA et une exécution irréprochables.

Si vous achetez un lave-linge dont l’étiquette énergétique assure un excellent rendement, c’est bien entendu positif. Mais ça n’est pas une garantie que l’appareil sera excellent sur tous les tableaux… (et oui, je viens de nous comparer à un lave-linge 😆)

Le biais : les agences SEA sont aussi des professionnels du marketing. Alors vous pensez bien qu’elles vont utiliser toutes les cordes à leur arc pour vous vendre une prestation. C’est de bonne guerre comme on dit.

La solution : concentrez-vous sur ce qui est important pour vous. Quel est votre objectif ? Quel est votre budget ? Avez-vous besoin d’une équipe exécutante ou stratégique ? Allez-vous avoir besoin de soutien organisationnel ou pas ? Autant de questions importantes qui ne sont pas reflétées dans une simple certification.

Absolument vouloir un modèle de facturation à la performance

L’erreur à éviter : il y a beaucoup de prospects qui veulent absolument que l’agence SEA soit rémunérée à la performance. Autrement dit, pas de chiffre d’affaires généré, pas de rémunération pour l’agence SEA.

Le biais : si ça part d’un bon sentiment (nous sommes les premiers à vouloir être efficaces et rentables !), c’est contre productif. Car si l’agence SEA n’est rémunérée qu’en fonction de ce qu’elle rapporte à court terme, elle ne se focalise que sur… le court terme ! Autrement dit, vous pouvez être certain qu’elle ciblera des mots-clés de marque ou des audiences retargeting. Mais pas plus. Et c’est bien dommage.

La solution : ce n’est pas nécessairement un mauvais modèle que d’être à la performance. Mais c’est trop obtu. Posez-vous la question de ce qui est incrémental et de ce qui ne l’est pas.

Typiquement, est-ce que les recherches de marque développent votre clientèle ou est-ce qu’il s’agit des mêmes clients qui reviennent encore et encore… et pour lesquels vous n’avez pas besoin de votre belle agence SEA rémunérée à la performance ?

Pire, imaginez une perte de tracking (ça arrive trop souvent malheureusement) : comment allez-vous rémunérer votre agence ? Bonjour les discussions houleuses…

Laisser l’agence être propriétaire du compte Google Ads

L’erreur à éviter : celle-ci est triste à pleurer. Je ne compte pas le nombre de clients qui sont venus nous voir car ils étaient insatisfaits de leur ancienne agence. Ils nous demandent un audit et… ne peuvent pas nous donner accès car ils ne sont pas “admin” de leur propre compte !

Le biais : souvent dans ces cas-là, le client ne se rend pas compte de l’importance des données de leur compte Google Ads. Alors ils en laissent l’administration (et donc la propriété) à l’agence. Et le jour où ils se séparent, le client perd ses données… 😟

La solution : ici, pas de demie-mesure. Vos données sont à vous. Pas de négociation. Prenez le temps d’ouvrir un compte (honnêtement, ça demande deux minutes). Et si vous voulez être accompagnés, demandez à votre agence de vous aider. Il n’y a rien de sorcier et ce sera d’ailleurs un bon test : si votre agence vous propose de le faire pour vous, méfiez-vous !

Dans tous les cas, comprenez bien que, outre les résultats financiers, les données de votre Google Ads valent de l’or ! Ne les laissez partir sous aucun prétexte !

Confondre SEO et SEA

L’erreur à éviter : on a encore des clients qui nous demandent si on peut les aider pour leur SEO car, après tout, on fait du SEA et les deux acronymes sont très similaires. Manque de bol, c’est pas vraiment la même chose et tout ce que vous risquez, c’est d’obtenir un service moyen (au mieux) côté SEO ou SEA.

Le biais : “il s’agit de search et de Google. Les métiers doivent être les mêmes non ?” Et bien non. Si la base (les mots-clés et les annonces) sont similaires, les outils, les méthodes, les stratégies sont très différents. Par exemple, il n’y a aucune notion d’enchères côté SEO. Le tracking est aussi très différent. Et je ne parle même pas des méthodes d’AB testing. Bref, SEO et SEA : deux mondes différents. Basta.

La solution : les deux canaux sont absolument critiques. Donc ne lésinez pas : prenez une agence spécialisée dans le SEA et une autre agence pour le SEO. Comme ça, vous bénéficiez d’un accompagnement expert sur les deux canaux. C’est un peu plus coûteux (financièrement et humainement) mais ça en vaudra le coût. Et s’ils s’entendent bien et travaillent de concert : ce sera un bon signal que vous avez trouvez de petites pépites ! 🤗

Rester trop technique, oublier la stratégie et l’humain

L’erreur à éviter : nous avons déjà été mandatés pour travailler sur tel ou tel compte sur la seule base d’un audit. C’est très bien un audit, je ne dis pas le contraire. Mais c’est très réducteur. Parce que l’on comprend comment fonctionne des enchères et des mots-clés, ça fait de nous un bon partenaire ? Si seulement c’était aussi simple…

Le biais : quand on va voir une agence Google Ads, on veut profiter de ses compétences techniques. Normal, il s’agit de ce que l’on ne possède pas en interne. Mais est-ce vraiment ce que vous êtes venus chercher ? Une collaboration annonceur / agence repose sur bien plus que les “simples” compétences techniques et vos besoins sont bien plus larges.

La solution : challengez votre agence SEA sur ce qui fait leur “réelle” valeur ajoutée (ses process de reporting et de suivi, leur vision stratégique pour vos objectifs, leurs outils de gestion de projet, leurs connaissances en tracking, etc.). De cette manière, vous saurez si vous avez un partenaire fiable et complet ou “simplement” un exécutant technique sans valeur ajoutée.

Conclusion

Si vous évitez ces six pièges, honnêtement, vous êtes très bien partis. Et si vous en avez commis un ou deux, soyez positivement critiques et redressez la situation au plus vite.

Et bien entendu, si vous avez le moindre doute, vous pouvez aussi nous contacter : ce sera avec plaisir !

Les dernières actus

Le blog

Social Ads

Nouveautés Twitter Ads & Yahoo! : des changements majeurs ?

Search Engine Advertising

Microsoft Ads va doubler son chiffre d’affaires à 20MM€. Mais est-ce suffisant ?

Stratégie

Stratégie marketing & expansion internationale : les 4 règles de base