La guerre du streaming : après Microsoft et Netflix, Google noue un partenariat avec Disney+

Par

Dimitri Sutter

C’est officiel, Disney Advertising dévoile son partenariat avec Google et The Trade Desk dans le cadre de sa nouvelle stratégie d'expansion pour Disney Real-Time Ad Exchange (DRAX), sa plateforme publicitaire automatisée.

De leur côté, Google prévoit une intégration directe entre DV360 et DRAX dès avril 2024 (source).

La promesse ? Offrir une rapidité et une précision accrue pour maximiser les performances de vos prochaines campagnes publicitaires, tout en simplifiant l’accès à l’inventaire publicitaire Hulu et Disney+.

Mais alors, est-ce un vrai game changer ? 

Une opportunité à saisir (rapidement)

Actuellement, Disney+ compte plus de 150 millions d'abonnés à travers le monde. Et offre la possibilité de toucher ses utilisateurs lorsqu'ils sont réellement disponibles et attentifs (soit avant de lancer un film ou une série). 

De la même manière qu'avec Netflix en 2022 lorsqu'ils ont annoncé leur partenariat avec Microsoft, les annonceurs ont tout intérêt à saisir cette opportunité.

En effet, les marques qui choisissent de se lancer tôt dans cette aventure bénéficieront de coûts avantageux, puisque la concurrence sera moins forte au départ. 

Autrement dit, premier arrivé premier servi et bien servi ! 

Une audience et un ciblage intéressant

En plus d'élargir considérablement l'audience disponible sur les plateformes DV360 et The Trade Desk, ce partenariat présente un réel intérêt pour cibler une audience relativement jeune.

Auparavant, pour atteindre ce type d'audience, on pensait peut-être à TikTok ou Netflix ou encore Youtube, mais il fallait constamment faire attention à sa Brand Safety. 

Étant une plateforme spécialisée, Disney+ offre une approche plus sûre et plus simple pour toucher une audience jeune, par exemple, en se positionnant sur des contenus tels que Le Roi Lion. Ce partenariat peut donc constituer une réelle plus-value selon votre secteur et vos personas type. 

De plus, les options de ciblage devraient être aussi plus intéressantes, puisqu'elles combinent les technologies DRAX avec DV360 ou The Trade Desk. 

Pour prendre un exemple parmi tant d'autres, nous pourrions typiquement avoir un contrôle plus précis de la fréquence d’affichage des annonces.

Quels formats publicitaires ? Quelles régies ?

Jusqu'ici, les formats publicitaires disponibles sur Disney+ étaient principalement du in-stream classique, avec des coupures vidéos au début et au milieu des programmes, nécessitant de passer par leur plateforme propriétaire pour diffuser vos  publicités.

Avec l'intégration directe entre DV360, The Trade Desk et DRAX, il sera désormais possible pour les annonceurs de passer directement par ces outils programmatiques. Cela simplifiera le processus d'achat d'inventaire CTV et permettra d'étendre les formats d'annonces aux standards que nous connaissons aujourd'hui sur DV360.

Conclusion : que du positif

Ce partenariat représente une réelle opportunité pour les annonceurs, avec un accès simplifié à l’audience engagée de Disney+, combiné à la puissance et à la précision des outils publicitaires de Google et The Trade Desk. Pour faire simple, FONCEZ ! Vous pourrez cibler une nouvelle audience spécifique en toute sécurité, avec des coûts réduits et une plus grande diversité de format d’annonces…

Les dernières actus

Le blog

Search Engine Advertising

Est-t-il légal de se positionner sur la marque d’un concurrent sur Google Ads ?

Programmatique

La guerre du streaming : après Microsoft et Netflix, Google noue un partenariat avec Disney+

Search Engine Advertising

Opinion : quand l'IA prime sur la clarté, les annonceurs doivent s'interroger